Favoris-Revues | Soin du corps

La coupe menstruelle? je vous partage mon avis et  » toute » mon expérience

31 août 2016

IMG_0747

Coucou les filles,

Je ne sais pas si vous êtes au courant mais j’attend un heureux évènement pour le mois de décembre. Entre les hormones et les petits bobos, ça reste toujours une des périodes les plus épanouissante de ma vie.

Bizarre la fille qui annonce sa grossesse dans un post sur la coupe menstruelle non? (rire)

Tout ça pour vous dire que bien que ça fait un bon semestre que les ragnagna sont en stand by pour moi, je tenais à vous partager mon avis sur la chose. Je l’ai tout de même utilisé pendant quatre mois avant ma grossesse. De quoi se faire une opinion bien tranchée: j’adore, j’adhère complètement!!

WARNING!!! le moment qui va suivre ne sera pas très « glamourissime « mais on va le traverser ensemble, n’est ce pas?

Les protections que j’ai utilisé avant: 

J’utilisais des tampons hygiéniques ( n’importe quelle marque) avec un flux  » mini » le premier et derniers jours des règles et « super plus » pour les autres jours. Oui j’aurai préféré que « l’abondance » se passe dans d’autres côtés de ma vie ( les comptes bancaires entre autres) que dans cette partie là mais bon, c’est la vie . Il y avait des moments  où j’optais pour les serviettes  » extra night » pour la nuit mais c’était rare.

Ce qui m’a décidé à passer le cap:

Je crois que comme un peu tout le monde, j’ai toujours plus ou moins su par les articles sur le net que ça existait mais ça ne m’a pas marqué plus que ça. D’ailleurs , contrairement aux autres protections féminines, je trouve que ça n’a jamais été mise en avant. C’est à mon sens une des raisons pour laquelle ça reste encore très méconnue ( mais ça c’est un autre débat).

Bref, fût venu le moment où en tombant par hasard sur une vidéo sur cette planète appellée youtube,  j’ai commencé à lire des articles, des revues etc…C’est le concept de  » silicone chirurgical » qui m’a surtout attiré. C’est un peu la même matière que les prothèses mammaires donc aucun risque pour notre corps malgré que ça soit un corps étranger. J’ai déjà entendu dire que les serviettes ( et même les protège-slip) pouvaient causer des infections car c’étaient un peu comme des  » bouillons de culture  » pour les bactéries vu que « ça macère » entre nos cuisses ( désolée pour les âmes sensible mais c’est vraiment l’expression qui le décrit le plus).

Quant aux tampons, ce n’étaient pas mieux avec le risque de choc toxique etc…Etant  aussi un peu hypocondriaque, je me suis dit que la coupe pourrait être parfait, plus propre, rien ne  » s’oxyde » à l’extérieur ( donc aucune odeur), rien qui peut  » pourrir » à l’intérieur donc ça m’a décidé à essayer.

J’avoues  ne pas avoir été motivée ( au début )par  les convictions écologiques qui ont poussé les autre filles. J’ai pas non plus été attirée plus que ça par le côté pratique ou le fait que ça se garde dix ans etc…mais au fil du temps, je me rends compte en effet que pour la planète la chose est quand même cool.

Application:

Je vous mets ici une vidéo trouvée sur le net qui explique très bien comment l’insérer mais en gros:

-lavez vos mains aux savons

-Vous pouvez utilisez un lubrifiant pour faciliter l’insertion de la coupe si vous galérez vraiment à la mettre mais franchement même sans, « ça passe » hahaha

-Repliez là sur elle même en C ou en S et comme pour avec les tampons, prenez une position qui vous détendra le mieux ( débout, une jambe surélevée, assise sur les cuvettes des toilettes …). Introduisez la coupe en la maintenant pliée ( la tige en dernier bien sur ).

-On dit de l’insérer au niveau du col de l’utérus. Pour ma part, je ne cherche pas vraiment le col car ça me fait un peu peur et trop relatif. J’insère plutôt jusqu’à ce que la coupe soit rentrée totalement et que je puisse sentir la tige.J’ai lu qu’il fallait qu’il y ai la distance d’à peu près une phallange entre elle et l’entrée du vagin. Je trouve ce dernier principe plus clair et plus logique car chaque femme est différente ( je parle de « profondeur »).

-Fixez et finalisez la position de la coupe en passant un doigt autour de ses parois pour s’assurer qu’elle retrouve sa forme initiale une fois à l’intérieur . On conseille de tourner la coupe pour qu’elle tienne bien et se mette en place. Personnellement la technique du doigt est pour moi plus simple que de la tourner, et ça fait aussi moins mal. Cette vérification est très importante car la coupe étant pliée en rentrant doit absolument s’ouvrir et se déployer une fois à l’intérieur comme une ventouse. Donc si il reste des plis où si elle ne retrouve pas totalement sa forme d’entonnoir, elle risque de déborder.

Sensations, petites erreurs du débutants, flux, la retirer, la vider…

– La première fois que je l’ai sorti de son pochon et que je l’avais entre les mains, j’avoue avoir été très impresionnée par la rigidité de la matière. J’ai vraiment cru que c’était plus molle que ça. Pas tellement:) ça se rapproche de la texture et de la malléabilité des mini moules à gâteaux voir en plus rigide. Le bout où c’est ouvert est très épaisse et la partie de la tige a des rainures qui donnent l’impression de quelque chose de très dur, à relief. Ça m’a vraiment fait peur:)

– J’ai tout de suite eu le coup de main pour le pliage par contre  la première application était vraiment fastidieuse. J’ai cru que comme avec les tampons, la tige devrait rester à l’extérieur, ce qui a fait que j’avais mal pendant des heures. Je ne comprenais pas pourquoi je sentais vraiment ce  » truc » dans l’entrejambe. J’ai failli abandonner:) C’est à la deuxième application que je me suis rendu compte que la douleur était causée par le fait que la coupe n’était pas assez poussée vers l’intérieur et qu’il ne devrait rien dépasser. Attention!il faut quand même pourvoir sentir la tige ( le truc du  » à une phallange  » , mais à l’intérieur). C’est ce qui permet de la retirer. En tout ça, une fois que je l’ai bien insérée, je ne l’ai plus senti, il n’y avait plus rien de gênant.

-Elle s’oublie vraiment bien, on peut mettre n’importe quelle sous-vêtements sans aucune fuite ( même les strings ).

– On peut bouger comme on veut, on ne sent vraiment rien. J’ai fait du sport, je suis allé à la piscine etc…comme si de rien n’était.

– Pas besoin de protège slip ni autres choses car tout est sec à l’extérieur et effectivement il n’ y a aucune odeur, vraiment aucune. Je me suis vraiment sentie propre et fraîche.

– Je la mets le matin après la douche, la vide à midi. Je la remets et la vide avant la douche du soir. Je la porte toute la nuit et ainsi de suite. En gros je la garde six-sept heures). Je sais que je peux la garder un peu plus longtemps sans la vider ( jusqu’à environ dix heures ) mais les trois fois par jour ne me dérangent pas plus que ça. C’est tout aussi moins contraignant qu’avec d’autres protections féminines. Pendant les jours où  le flux est plus abondant, je la vide même encore  plus de fois dans la journée, à peu près tout les quatres heures. Justement, je tiens quand même à signaler que la mienne a presque débordé plus d’une fois pendant les deuxièmes et troisièmes jours du cycle. Mais je pense que c’est du à la taille de la mienne qui n’est probablement pas suffisante pour les jours de  » grands flux »( je vous parlerai de la taille dans les paragraphes suivants)

– Est ce que c’est dégueulasse? ( la question qui tue ):

Personnellement pas du tout. Même si ça recueille du sang ( appelons un chat un chat), c’est impressionnant mais ce n’est pas du tout dégouttant et beaucoup plus propre par rapport aux tampons et serviettes. On vide la coupe aux toilettes, on la rince à l’eau ( pas besoin de savon ) et on peut la réutiliser.

– Même si on n’est pas obligé de la laver au savon, je la lave une fois tout les deux jours avec un savon physiologique spécial pour les toilettes intimes. Je ne l’ai jamais fait et ce n’est pas obligatoire mais on peut stériliser la coupe ( plusieurs sites internet vendent des coques spéciales pour les stériliser).

– Au fil des mois, la coupe est devenue beaucoup plus souple et molle donc encore plus confortable à insérer.Je la range dans son pochon dans ma trousse de toilette ou dans mon sac quand les anglaises sont sur le point de débarquer:)

Comment j’ai choisi la mienne, pourquoi, marque, revendeurs, prix etc…

J’ai tout simplement tapé sur google  » comment choisir sa coupe menstruelle  » et j’ai trouvé un comparatif très clair  qui m’a beaucoup aidé à faire mon choix. Le comparatif présente les prix, les revendeurs, les marques etc…

J’ai tout de suite opté pour la marque MeLuna car j’ai déjà entendu le nom dans les vidéos et leurs prix semblaient corrects. Elle était la moins chère d’après le tableau. En suivant le lien je suis en plus tombée sur un joli site français, spécialisée Bio. Il s’agît du site  » la ferme des peupliers ».

C’est un site très bien fait qui propose plusieurs coupes MeLuna:

– la basique, la soft avec des matières plus souples ou spéciales pour les sports…

– avec tiges, avec anneaux, sans tiges ni anneaux etc…

– différentes couleurs, il y a même avec des paillettes

– tailles S, M, L

Ce qui est sympa aussi c’est que le site donne des critères pour mieux choisir sa coupe selon:

– notre taille ( +ou – 1m 70)

– la corpulence ( mince, normale, en surpoids)

– le fait qu’on ait déjà accouché ou non, par voix basse ou non

– l’abondance du flux

Franchement, je n’ai pas eu du mal à choisir la mienne: la basique avec tige en taille M ( diamètre 4,1cm, longueur sans la tige 4,8cm et une contenance de 28 ml) car je mesure 1m64, à corpulence normale, ai accouché deux fois par voix basse et je vous épargne un énième couplet sur le flux).

Je trouve le prix de la MeLuna raisonnable 13,95 euros la coupe et j’ai choisi la livraison par Colissimo à domicile à 5,99 euros. Elle est livrée très rapidement, très bien emballée, dans un petit carton avec dedans une pochette en plastique refermable qui contient un mode d’emploi et un  joli pochon qui sert à ranger la coupe ( j’ai choisi le violet pour le pochon et la coupe).

Je vous mets Ici le lien vers le site.

Je suis très satisfaite de la coupe que j’ai choisi et jusqu’à maintenant une seule coupe me suffit par contre je pense m’en procurer une autre en taille L pour les fois où c’est plus abondant. A voir…, j’ai encore plusieurs mois pour y réfléchir avant de s’y remettre:).

Voilà les filles, je pense que je vous ai tout dit de mon expérience, si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à les poster dans les commentaires ou en privé dans la rubrique « Contact », j’y répondrai avec plaisir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *